Publié par Laisser un commentaire

Les équipements terminaux VoIP

On dissocie deux types d’équipements terminaux :
les éléments logiciels : soft-phone, soft-vidéo-phone, vidéo-conférence qui s’installent sur des PC, smartphones et tablettes,

les éléments actifs de type hardware, ToIP (Terminal over Internet Protocol) utilisés en téléphonie, domotique et télésurveillance.

Les éléments logiciels

Il existe des versions gratuites de soft-phone (X-Lite, Zoiper, 3CX, MicroSip, FsClient, Blink, etc…)
Le 3CXphone6 est l’un des plus complets et gratuit actuellement, il pourra même remplir le rôle de standard.
Microsip vous propose une version Open Source également gratuite.

Pour ce choix, il est important de vérifier la liste des CODEC disponibles.
Si celle ci correspond à celle de l’IPBX choisi, ils auront une grande influence sur la bande passante nécessaire à leur utilisation.

Les CODEC standard les plus utilisés sont :
– pour la voix  : G.711 appelés PCMA ou a-law et PCMU ou u-law.
– pour la vidéo : H.263.

Néanmoins, avant d’investir dans une solution payante, il faut bien veiller à ce que le soft-phone réponde à toutes les fonctionnalités dont vous avez besoin.
Il faudra veiller à disposer de certaines fonctionnalités minimum comme la mise en attente, le transfert d’appel et la gestion des contacts souvent liée au service d’annuaire dans les entreprises (LDAP ou Messagerie).

Sur l’équipement qui accueille le soft-phone, il faut veiller à bien activer le protocole QoS, à disposer d’une carte son performante et d’une web-cam pour la vidéo-conférence. En ce qui concerne les smartphones, le soft-phone vient en complément de la téléphonie mobile et permet d’avoir un poste de l’entreprise toujours avec soi. Pour cette fonctionnalité, la connexion wifi ou 4G est indispensable.

De plus, cela vous permettra de mettre en place des communications ou conférences à plusieurs totalement cryptées (sécurisées et confidentielles).


Les éléments actifs de type hardware, ToIP (Terminal over Internet Protocol)

Ces éléments se connectent à des réseaux ethernet.  Ils peuvent être alimentés électriquement par le câble Ethernet (PoE) et gérer le protocole QoS.

Les fournisseurs de téléphones IP sont nombreux (Cisco, Gigaset, Alcatel, Yealink, etc.). Ils proposent différents modèles, allant du simple poste, au standard téléphonique, ou alors de la base sans fil au simple téléphone wifi, avec ou sans écran, avec ou sans camera, selon vos besoins.
Leur point commun est l’utilisation du protocole (SIP) qui les rend tous compatibles avec les IPBX divers et variés.

       

Dans le cadre de l’utilisation d’un IPBX, l’ajout d’un logiciel de gestion des appels sur votre ordinateur pourra venir compléter son utilisation (CTI/ARI/API) pour un standard ou un centre d’appels. il permet le couplage du poste téléphonique avec l’ordinateur.

 

Il existe aussi des éléments actifs (passerelles) qui relient le réseau informatique au réseau téléphonique. Ils se connectent en ethernet sur les réseaux et fournissent toute sorte de ports téléphoniques. On parle alors de ports FXS/FXO/BRI/PRI (Cisco / Linksys / Hanlong / etc….)

 

FXS (Foreign exchange Station):  Port sur lequel on peut raccorder un téléphone analogique, un fax ou un modem.
FXO (Foreign exchange Office) : Port sur lequel on peut relier l’arrivée de la ligne  téléphonique analogique.

 

Exemple : Avec un linksys SAP2102eu vous disposez d’un port FXS et d’un port FXO. D’autre part, sur la box opérateur, vous bénéficiez d’un port FXS pour brancher votre téléphone.
Dans ce cas, vous pouvez brancher le port FXO du linksys sur la prise FXS de la box et brancher votre téléphone sur le port FXS du Linksys. Après configuration de l’IPBX et du linksys, votre IPBX dispose d’un poste téléphonique et d’une ligne téléphonique. Le tout peut être complété en installant un soft-phone sur un ordinateur et vous obtenez 2 postes et une ligne, etc…

 

Pour les entreprises, il existe des passerelles avec des ports en tous genre pour les lignes RNIS – PRI – BRI ou des cartes que l’on ajoute dans les serveurs IPBX qui permettent une migration aisée entre l’ancienne et la nouvelle technologie.  

Domotique

 

Le portier vidéo IP : il se comporte comme un poste téléphonique IP avec caméra.


En télé-surveillance : On utilise des Caméras IP Sip-VoIP.
Lors de la détection d’événement pré-programmé, la caméra peut vous contacter et vous transmettre le son et l’image.
Il est même possible de parler à l’intrus.

 

 

 

En conclusion :
En somme, dès qu’il s’agit d’écouter, de parler, de voir et d’être vu à distance , le réseau et le protocole SIP le permettent.

Sommaire VoIP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *